Les aides de l'Etat, moi aussi j'y ai droit !

De nombreuses aides existent auxquelles on ne songe pas toujours. En effet, il y a certainement un ou plusieurs dispositifs adaptés à votre profil. Votre rêve est peut-être plus accessible que vous ne le pensiez !

Vous souhaitez acquérir votre habitation principale ? 

Si c’est la première fois que vous achetez ou que vous n'êtes pas propriétaire depuis 2 ans, le prêt à taux zéro (PTZ) va constituer la première pierre de votre financement (jusqu’à 40% du coût de l’opération). En donnant confiance à votre organisme de crédit, il facilitera aussi votre accès à un prêt complémentaire classique. Bonne nouvelle : le PTZ a été pérennisé jusqu’à fin 2021. Il faut donc vérifier si la localisation de votre projet et si le montant de vos ressources vous permettent d’accéder à cette aide. 

Les primo-accédants sont par ailleurs courtisés par certaines collectivités locales qui souhaitent voir une population dynamique s’installer sur leur territoire. L’Association pour l’information sur logement de votre département (Adil) est une ressource essentielle pour connaître les financements régionaux auxquels vous pourriez accéder.

S’il ne s’agit pas de votre premier achat immobilier, vous pouvez néanmoins bénéficier du prêt à l’accession sociale (PAS) qui permet d’obtenir un taux avantageux et des frais de cautionnement réduits. Il ouvre également droit à l’aide personnalisée au logement (APL propriétaire) qui, contrairement aux idées reçues, n’est pas seulement destinée aux locataires. 

Vous vous sentez perdus dans tous ces acronymes et ces aides potentielles ? C’est normal. Les cas particuliers sont nombreux. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre conseiller Pichet Immobilier qui vous aguillera lors d’une étude personnalisée gratuite vers les leviers qui vont vous aider à concrétiser votre projet. 

PRENDRE RENDEZ-VOUS AVEC UN CONSEILLER 

Vous achetez un bien pour investir et le mettre en location ?

Le dispositif Pinel pour l’investissement locatif a également été reconduit jusqu’en 2021. Désormais limité aux zones tendues (mais c’est aussi là que la demande locative est la plus forte), il permet à l’investisseur de réduire ses impôts, jusqu’à 63 000 euros, à condition de louer son bien au moins 12 ans. Dès que l’on paye plus de 2500 euros d’impôt par an, ce dispositif est un excellent outil pour ses projets de création de patrimoine, de réduction de la facture fiscale ou de génération d’un revenu complémentaire. 

PRENDRE RENDEZ-VOUS AVEC UN CONSEILLER