S'informer sur le neuf

Guide d'achat d'un bien immobilier neuf ; les 7 grandes étapes de votre acquisition

Publié le 09 juillet 2019

L’acquisition d’un logement est le projet d’une vie. Il est donc indispensable de procéder avec soin, et de bien se préparer en prenant connaissance de la procédure pour un achat immobilier dans le neuf. D’autant plus s’il s’agit d’une première fois ! Afin de réussir votre projet, découvrez les 7 grandes étapes à suivre avec notre guide de l’achat immobilier.

1. Guide d’achat d’un bien immobilier neuf : prenez connaissance des contraintes de votre projet

Acheter dans le neuf consiste le plus souvent à acquérir un logement sur plan. C’est ce qu’on appelle la vente en l’état futur d’achèvement (VEFA). Qu’il s’agisse d’acheter un appartement faisant partie d’un programme neuf ou de faire construire votre maison individuelle, le bien immobilier n’existe pas encore, et le chantier peut s’étaler sur plusieurs mois. Il est donc indispensable de prendre en compte ces contraintes avant de signer quoi que ce soit, en sachant qu’il vous faudra patienter pendant 10 à 18 mois (voire plus) pour emménager dans votre nouveau chez-vous.

 

2. Évaluez votre budget avant de démarrer vos recherches

La réussite de votre projet d’achat immobilier passe par une étape clé : l’évaluation de votre budget. En d’autres termes, vous devez déterminer le montant à investir dans votre projet afin de ne rechercher que des biens qui correspondent à vos moyens financiers. Ça tombe bien : il est plus facile d’évaluer un budget dans le neuf que dans l’ancien, car vous évitez toutes les mauvaises surprises liées à un bien immobilier existant (travaux à réaliser, rénovations indispensables, mises aux normes, etc.). Vous devez seulement prendre en compte le prix de vente, les coûts relatifs à votre emprunt bancaire (intérêts, assurance, garantie, etc.) et les frais de notaire, qui s’élèvent à 2 ou 3 % dans le neuf.

 

3. Partez à la recherche de votre future acquisition

Une fois votre budget défini, vous pouvez partir en quête de votre futur logement. Pour cela, deux possibilités : courir les annonces immobilières (moins aisées à appréhender que dans le cadre d’un achat dans l’ancien), ou vous adresser à un promoteur. Celui-ci vous présente ses différentes offres. Votre choix doit reposer sur un certain nombre de critères : les moyens dont vous disposez, bien sûr, mais aussi l’emplacement géographique, la nature des équipements alentour (écoles, commerces, services), les accès routiers, la desserte par les transports en commun, la distance qui vous sépare du travail. Parce que le logement n’existe pas encore, vous devez vous projeter à partir de plaquettes commerciales, de plans, de visualisations 3D et de descriptifs techniques. Pour cette raison, il est essentiel de choisir un promoteur en qui vous avez toute confiance.

 

4. Signez votre contrat de réservation

La procédure pour un achat immobilier neuf est bien spécifique. Vous devez signer un contrat de réservation par lequel le promoteur s’engage à vous céder le logement sélectionné. La signature se fait directement entre le professionnel et vous, sans nécessiter l’intervention d’un notaire. Il vous faut donc redoubler d’attention au moment de lire le contrat. Celui-ci mentionne les caractéristiques du futur logement (surface habitable, nombre de pièces, dépendances, dégagements, matériaux utilisés, situation de l’appartement dans l’immeuble), son prix prévisionnel, ainsi que la période de livraison (exemple : 1er trimestre 2020). Il précise aussi la date prévue pour la signature du contrat de vente, généralement 4 à 8 mois plus tard. Enfin, vous devez verser un dépôt de garantie équivalant à 5 % du prix de vente, ou à 2 % si le délai de livraison est compris entre un et deux ans. Au-delà de deux ans, aucun dépôt de garantie n’est exigé.

 

5. Montez votre dossier de financement

Vous devez maintenant procéder au montage financier qui vous permettra de concrétiser votre projet. Rapprochez-vous de votre banquier ou de votre courtier afin de trouver les meilleures conditions d’emprunt relativement à votre situation personnelle et professionnelle – taux d’intérêt bas, frais d’assurance réduits, etc. N’oubliez pas que votre crédit immobilier peut être adossé à un certain nombre de prêts aidés, à l’image du PTZ+ ou du prêt Action Logement.

 

6. Signez votre contrat définitif chez le notaire

Le contrat de VEFA est signé en présence d’un notaire. Cette signature a généralement lieu une fois les fondations achevées. Ce document doit refléter fidèlement le contrat de réservation, à l’exception des mentions prévisionnelles qui ont fait l’objet d’une modification dans une certaine limite, par exemple le prix de vente qui doit être définitif. Vous y trouvez également des informations concernant votre crédit immobilier, ainsi que les garanties du constructeur. De plus, le contrat de VEFA doit indiquer l’échéancier des paiements, ceux-ci étant effectués au fur et à mesure de l’avancée du chantier : à l’achèvement des fondations (environ 30 %), à la mise hors d’eau (environ 70 %), à la fin du chantier (environ 95 %) et à la livraison (5 %).

  

7. Visitez le logement avec soin et récupérez vos clés

Dernière étape de notre guide de l’achat immobilier neuf : la visite et la remise des clés. Le jour prévu pour la livraison, vous êtes invité(e) par le promoteur à vérifier que le logement est conforme au contrat. Prenez le temps de bien tout regarder. N’hésitez pas à passer plusieurs heures dans le logement terminé. Vous pouvez vous faire accompagner par un professionnel pour cette étape. Si vous constatez des imperfections ou des problèmes de conformité, vous devez les consigner dans le procès-verbal de livraison. Le promoteur sera chargé de les corriger. Pour le reste, les garanties du constructeur vous protégeront. Vous n’avez plus qu’à récupérer vos clés et à emménager dans votre nouveau chez-vous !

 

En savoir plus