S'informer sur le neuf

Astuces pour renégocier son crédit immobilier

Publié le 09 décembre 2019

renegocier son crédit immobilier

Vous êtes propriétaire depuis quelques années. C’est peut-être l’occasion pour vous d’envisager la renégociation de votre prêt immobilier… Avec des taux d’emprunt historiquement bas, il serait dommage de passer à côté d’importantes économies. Mais comment obtenir un crédit plus avantageux auprès de son organisme bancaire, ou d’un autre ?

Renégocier son crédit immobilier, quel intérêt ?

Tout simplement pour bénéficier de conditions d’emprunt plus avantageuses que celles en vigueur à la signature de votre contrat. Depuis quelques années maintenant, les taux d’intérêt appliqués sur les emprunts immobiliers n’ont de cesse de baisser et ont atteint des niveaux particulièrement bas. C’est donc le moment idéal pour solliciter votre organisme de prêt, et réévaluer à la baisse le taux d’intérêt appliqué à votre contrat. Mais pour qu’une renégociation vaille vraiment la peine d’être acceptée par le souscripteur, il faut que le taux proposé par sa banque soit inférieur de 0,70 à 1 point au taux actuellement appliqué, et ce, sur une durée équivalente.

 

Renégocier son crédit immobilier, à partir de quand ?

Pour comprendre quand il est plus intéressant pour l’emprunteur d’envisager une renégociation, il faut commencer par se rappeler qu’un crédit immobilier se répartit entre une part de capital et une part d’intérêts. Dans la majorité des cas, l’emprunteur va commencer par rembourser une part plus importante d’intérêts en début de prêt. Peu à peu, la tendance s'inverse, et le remboursement concerne presque exclusivement du capital. Il est donc logiquement plus facile d’obtenir des conditions attractives pendant la période où vos mensualités servent essentiellement au remboursement des intérêts. Cela correspond, en règle générale, au premier tiers de la vie de votre prêt.

 

Comment renégocier son crédit immobilier ?

En cette période de baisse des taux, la bataille entre les organismes bancaires fait rage. Cela joue en votre faveur. Votre banque comprend vite que son intérêt est de ne pas vous laisser partir chez l’un de ses concurrents qui vous proposeraient une offre de rachat plus avantageuse. Actuellement, les propriétaires ayant souscrit un crédit immobilier sont, pour la plupart, en position de force sur l’échiquier de la négociation. Mais pour pouvoir engager la discussion avec la banque, vous devez disposer d’un dossier irréprochable, c’est-à-dire correspondre aux attentes de votre créancier, en étant un client sérieux, qui rembourse ses mensualités en temps et en heure. Votre banque doit pouvoir vous faire confiance, et vice-versa.

 

Renégocier son crédit immobilier, et si ma banque ne veut pas ? 

Votre banquier fait la sourde oreille, et n’accède pas positivement à votre demande de renégociation ? Le meilleur conseil à vous donner dans ce cas précis, c’est de vous tourner vers un autre organisme de prêt. On parlera alors d’un rachat de crédit. Pour bénéficier des meilleures conditions possibles, n’hésitez pas à démarcher plusieurs banques, ou à faire appel à un courtier en rachat de crédit. Mais attention, cette opération entraîne des frais financiers supérieurs à ceux d’une simple renégociation de crédit, car vous allez devoir vous acquitter auprès de votre banque des indemnités de remboursement anticipé.

 

Renégocier son crédit immobilier, et l’assurance alors ? 

Vous êtes en train de renégocier le taux d’emprunt de votre crédit immobilier ? Pensez à en faire de même avec votre assurance de prêt ! Le coût engendré par votre assurance emprunteur pèse également lourd dans le coût total de votre emprunt. Majoritairement, les emprunteurs souscrivent un contrat d’assurance auprès de l’organisme bancaire au sein duquel ils ont contracté leur crédit. C’est ce qu’on appelle une assurance « groupe ». Or, il est tout à fait possible de résilier ce contrat, et d’en souscrire un nouveau – plus attractif bien sûr – auprès d’un autre assureur. On parle alors de délégation d’assurance de prêt immobilier. Renseignez-vous, car ce type d’opération peut aussi vous faire réaliser d’importantes économies.

 

Combien de fois peut-on renégocier son crédit immobilier ?

S’il n’existe pas de limite légale au nombre de renégociations possibles, il faut néanmoins que l’opération soit bénéfique pour votre portefeuille. Pour cela, l’écart entre le taux proposé par votre banque et l’actuel doit être suffisant. Certes moins onéreuse qu’un rachat, la renégociation entraîne toutefois des frais de dossier à la charge de l’emprunteur. En outre, les banques ne sont pas réglementairement obligées de répondre positivement à toutes les demandes. Un organisme prêteur qui a déjà accordé une baisse du taux d’emprunt sera moins enclin à une seconde négociation.